1.900 emplois supprimés: Proximus confirme son plan de "transformation" baptisé "shift to digital"

Proximus a confirmé jeudi son plan de "transformation" avec la perte de 1.900 emplois et 1.250 engagements, "afin d'évoluer d'une entreprise de télécommunications à un fournisseur de services digitaux", peut-on lire dans un communiqué de l'entreprise télécom.


Au cours des trois prochaines années, Proximus prévoit 1.250 recrutements dont 750 recrutements supplémentaires pour l'extension de ses activités ICT dans les différentes filiales ainsi que 500 profils supplémentaires dans les nouveaux domaines digitaux au sein de Proximus SA. En outre, l'entreprise "envisagera également la possibilité de réduire davantage son personnel d'environ 1.900 collaborateurs au cours des 3 prochaines années, en ligne avec la réduction prévue de la charge de travail". Proximus a indiqué entamer "dès aujourd'hui des discussions avec ses partenaires sociaux en vue de définir un nouveau cadre social et réaliser de nouvelles réductions des coûts".

Le cours de l'action de Proximus relativement stable à l'ouverture de la Bourse

Le cours de l'action de Proximus a repris jeudi à l'ouverture de la Bourse, avec une cotation relativement stable. La reprise avait été autorisée 15 minutes auparavant par l'autorité des marchés financiers (FSMA).

Ouvrant à 22,99 euros, le cours a enregistré une légère baisse directement à l'ouverture, à 22,80 euros. Remontant jusqu'à 23,89 euros, au plus haut, l'action reste pour l'instant relativement stable. La cotation de l'action Proximus avait été suspendue mercredi matin avant l'ouverture de la Bourse à 23,79 euros. Cette décision faisait suite à des rumeurs selon lesquelles l'opérateur télécom pouvait initier un plan de restructuration. Celui-ci a été confirmé jeudi matin par la direction de l'entreprise publique autonome avec la suppression de 1.900 emplois et l'engagement de 1.250 personnes notamment.

>LES SYNDICATS INTRODUISENT UN PRÉAVIS DE GRÈVE MAIS N'APPELLENT PAS À DÉBRAYER

A lire aussi

Restructuration chez Proximus: voici pourquoi la loi Renault ne s'applique pas
Le personnel de Proximus bientôt fixé sur son sort: Quand on aura les annonces, il sera temps de paniquer
Restructuration chez Proximus: les syndicats, informés ce jeudi matin, sont prêts à des actions si nécessaire
Restructuration chez Proximus: les syndicats introduisent un préavis de grève mais n'appellent pas à débrayer
Restructuration chez Proximus: les syndicats déposent un préavis de grève, mais n'appellent pas à débrayer
Proximus: Charles Michel s'oppose à tout licenciement sec et demande à l'opérateur de revoir sa copie
Le syndicat CSC annonce une grève chez Proximus mardi prochain

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Alertez nous

Si c'est un gros fichier vidéo, passez par le site wetransfer.com (et email de destination: rtlinfo@rtl.be)

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?