Manifestations de gilets jaunes à Charleroi: des casseurs ont endommagé plus de 80 horodateurs de la ville

Lors des manifestations des gilets jaunes à Charleroi, un quart des horodateurs de la ville ont été endommagés par les casseurs. Ces appareils sont donc en réparation en ce moment. La société responsable estime les dommages à 100.000 euros.

Ces photos ont été prises dans le centre de Charleroi, quelques jours après le dernier week-end de novembre, théâtre d’importants débordements.



Plus de 80 horodateurs visés

Lors de certains affrontements, des casseurs s’en sont pris à des vitrines, mais aussi à des horodateurs. Plus de 80 au total ont été visés. "Ce sont des dégradations sur ce qui est en verre, au niveau des écrans ou des panneaux photovoltaïques sur le dessus des horodateurs", détaille Emmanuel Pepinster, directeur de la régie communale autonome de Charleroi. Cela implique le démontage des pièces: "Il faut pouvoir accéder à la machine et surtout sécuriser la voie publique".


Un dommage total d'environ 100.000 euros

Depuis plus d’un mois, la société qui gère les systèmes procède aux réparations d’usage. Les machines sont démontées, les pièces remplacées: un travail gigantesque toujours en cours. "On a eu 53 horodateurs assez profondément détruits, puis un certain nombre d’autres qu’on a pu réparer directement sur place. On a dû en déménager ou en tout cas en rapatrier 53, et il y a un dommage total d’à peu près 100.000 euros", explique Pablo Rauwers, administrateur délégué de Rauwers Contrôle.


"Il y aura des suites"

Durant quelques jours, ces dégradations concernant un quart des horodateurs carolo ont entraîné la perte de 1800 utilisations chaque jour. Des stocks, présents dans la ville, ont permis de limiter ces manquements. La société responsable souhaite maintenant se pencher sur d’éventuelles sanctions. "On a bien sûr porté plainte à la police, on a quelques images, donc il y aura évidemment des suites dans la mesure où ce sera possible et où les gens sont reconnaissables, il y aura certainement des suites. Peut-être pas pour récupérer l’ensemble du dommage, mais en tout cas au moins pour marquer le coup", ajoute l’administrateur délégué.

D’ici quelques jours, les dégâts auront donc disparu à Charleroi. La fin d’une certaine trêve pour les automobilistes.

Julien Crête et Gaetan Zanchetta

A lire aussi

Blocage de gilets jaunes à Visé: une personne est décédée après avoir été renversée par un camion

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Alertez nous

Si c'est un gros fichier vidéo, passez par le site wetransfer.com (et email de destination: rtlinfo@rtl.be)

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?