Dossier royal: quel est le secret de longévité d'Elizabeth II?

Comme chaque vendredi, notre chroniqueur royal Patrick Weber consacre son dossier royal aux personnalités du gotha. Cette semaine, focus sur la reine Elizabeth II.

La jolie attention d’Elizabeth II

Comme tous les ans, la reine Elizabeth II a adressé ses vœux télévisés à ses sujets. Sa Majesté a veillé à poser sur son bureau une jolie photo du couple royal avec son fils aîné le prince Charles. Une manière subtile de rappeler qu’il a soufflé ses 70 bougies en 2018 et que la couronne concerne quatre générations. Du jamais vu dans l’histoire de la monarchie britannique où près de 87 ans séparent la reine Elizabeth de son arrière-petit-fils le prince George. Quelles seront les conséquences sur les futures successions au trône ? Quelques calculs s’imposent !


Vive les seniors chez les Windsor

Chez les Windsor, on a coutume de faire de vieux os ! Connue comme la doyenne de l’Europe royale, Victoria rendit son dernier soupir à l’âge de 81 ans. Son fils Edouard VII lui succéda en 1901 alors qu’il se préparait à souffler ses soixante bougies, son règne fut court (moins de dix ans) mais suffisant pour donner son nom à l’ère édouardienne. Exception notable dans cette lignée de Windsor, le roi George VI, père d’Elizabeth II, est mort en 1952 à l’âge de 56 ans mais son épouse Elizabeth Bowles-Lyon la célèbre Queen Mum a atteint l’âge respectable de 101 ans. Elle a pourtant été battue par sa belle-sœur, la duchesse de Gloucester qui est décédée en 2004, à quelques semaines de son 103ème anniversaire. De toute évidence, les Windsor jouissent des gènes de la longévité !


Elizabeth, la reine de tous les records !

Petits calculs dynastiques. En fêtant ses 92 ans le 21 avril dernier, la reine Elizabeth II a franchi un nouveau cap. On peut raisonnablement la voir emprunter le même chemin que celui de sa mère et estimer qu’elle pourra encore porter la couronne une dizaine d’années. Cela nous porterait à 2026 et conduirait Charles III sur le trône à l’âge respectable de 78 printemps… de quoi envisager au moins un règne de dix ans, comme celui de son ancêtre Edouard VII. Le prince William deviendrait Guillaume V à l’âge de 54 ans, ce qui mènerait sur le trône l’actuel baby George sous le nom de George VII à l’âge de 63 ans !


Elizabeth II n’abdiquera jamais !

De mémoire d’homme, jamais encore on n’a vu une succession promise à des monarques aussi âgés. Une situation due à la longévité de la reine Elizabeth bien sûr mais aussi à la nature particulière de la monarchie anglaise. A Buckingham Palace, il n’est pas question de songer à l’abdication. Elizabeth II n’a jamais pardonné à son oncle Edouard VIII d’avoir renoncé à la couronne après quelques mois d’atermoiement en 1936. En Angleterre, le souverain est non seulement le chef temporel de son pays mais aussi celui de l’église anglicane. Sa Majesté est sacrée et selon la formule consacrée, il n’appartient pas à l’homme de défaire ce que Dieu a fait. Il est donc hors de question de songer à un retrait du trône, même pour céder la place à la nouvelle génération.


Les Windsor entretiennent leur forme

Il reste à découvrir le secret de l’extraordinaire longévité de cette famille en or. Chacun y va de ses interprétations. D’aucuns affirment que Sa Majesté évite soigneusement de manger salades, coquillages et pastèques, de quoi préserver l’estomac royal en toutes circonstances. D’autres pointent son goût pour la marche (même sous une pluie battante) et une condition physique parfaite, complétée par un petit verre de gin pour huiler la royale mécanique. Mais la vieillesse est un âge qui requiert beaucoup d’expérience pour être bien vécue. Avec les ans, Elizabeth a vu partir nombre de ses proches parmi sa famille et ses amis mais aussi au sein de son personnel. Pour autant, Elizabeth ne renoncera jamais à la couronne parce qu’elle reste fidèle à son sens du devoir bien sûr, mais aussi parce qu’elle veut donner un exemple. Dans une société où les gens vivent de plus en plus longtemps, elle montre qu’il est possible de vieillir sereinement et activement. Qu’il n’y a aucun mal à prendre de l’âge et qu’il ne faut pas s’en cacher, au contraire.

Patrick Weber

A lire aussi

Dossier royal: Meghan, tout ce qu’elle ne veut pas pour son bébé!
Dossier royal: comment Philippe et Mathilde représentent la Belgique ?
Dossier royal: une fête du roi, oui mais pourquoi?
Dossier royal: le TOP 5 des capricieuses du Gotha

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL people

Alertez nous

Si c'est un gros fichier vidéo, passez par le site wetransfer.com (et email de destination: rtlinfo@rtl.be)

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?