300 tonnes de déchets sauvages ramassés chaque année au pied des bulles à verres, 1 tonne par jour dans le Borinage: "C'est pas civique de faire ça"

Chaque année, l'intercommunale Hygea ramasse environ 300 tonnes de déchets sauvages au pied des bulles à verres. Dans la région du centre et de Mons-Borinage, c'est près d'une tonne par jour. Les habitants sont exaspérés ...

Sur le chemin de balade, c'est un triste décor, et même un danger pour les pattes des chiens promenés dans cette rue de La Louvière. 

Au pied des bulles, une chaise en plastique, des poubelles, des poubelles, de l'isolant et des encombrants ont été déposés. "Ça donne une mauvaise image du quartier. Je ne comprends pas... Il y en a qui me disent : 'C'est l'État qui paye'. Je suis désolé mais pour la propreté, c'est à chacun de faire un petit geste", déclare une riveraine qui promène son chien.  

Coût pour l'intercommunale : 220.000 euros par an. Un site de bulle à verres est nettoyé un jour, et le lendemain, de nouveaux dépôts sauvages apparaissent déjà.

"C'est pas du tout beau à voir, c'est pas civique de faire ça. Celui qui ne sait pas déposer ça à l'intérieur, il peut aller au parc à conteneurs", témoigne un utilisateur des bulles. 

Même constat à Mons, dans un beau coin de nature en pleine ville, les bulles sont situées dans un endroit charmant... mais dégoûtant. Les déchets déposés là font partie des 300 tonnes ramassées chaque année. 

Au-delà de la campagne qui rappelle la règle de base, il y a aussi l'amende pour dissuader. "Des amendes qui vont généralement de 300 à 500 euros en fonction des communes. Ce sont les agents constatateurs des communes qui vont pouvoir par exemple fouiller les sacs, fouiller les dépôts qui sont au pied des bulles à verres pour essayer de trouver à qui appartiennent les déchets", explique Alison Destrebecq, chargée de communication de l'intercommunale Hygea. 

Bacs de transport, pneus et encombrants sont les objets les plus souvent ramassés. Les agents découvrent régulièrement des cadavres d' animaux jetés dans les bulles à verres. 

RTL INFO, avec Aurélie Henneton et Gaëtan Zanchetta

A lire aussi

De plus en plus de Belges traversent la frontière pour faire leurs courses: l'inflation est moitié moins forte chez nos voisins

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Partager
Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?